Retour

Les équipes de l’actuel et du prochain présidents de la Polynésie française sont allées dès ce matin au chevet du Fenua Aihere, après les importants dégâts matériels subis par les habitants de Teahupoo, à la Presqu’île. L’arrêté pour déclarer « l’état de catastrophe naturelle » sera pris demain, mercredi, lors du conseil des ministres. Aucune victime n’est…

L’actuel président Edouard Fritch, accompagné du vice-président Jean Christophe Bouissou et du ministre des Grand travaux René Temeharo, se sont rendus très tôt ce matin à Teahupoo pour se rendre compte de l’importance des dégâts subis par la commune ce week-end à la suite de pluies diluviennes et de violents orages qui se sont abattus sur la Presqu’île, après un épisode de grosses houles. De leur côté, le prochain président Moetai Brotheron et les députés Tematai Le Gayic et Steve Chailloux sont allés sur place afin d’apporter de l’aide aux familles sinistrées.

Les habitations touchées sont situées pour la plupart près de l’embouchure de la rivière au PKO. La rivière est sortie de son lit dévastant tout sur son passage et inondant les maisons riveraines. Plusieurs voitures ont même été emportées ! L’eau a ensuite pu s’évacuer assez rapidement. Les dégâts sont matériels, aucune victime n’est à déplorer.

« Les moyens seront mis rapidement en œuvre »

Le Pays a promis que « les moyens seront mis rapidement en œuvre » pour venir en aide aux foyers concernés. La commune a aussi enclenché son plan communal de sauvegarde. L’Office polynésien de l’habitat est déjà sur place pour constater les dégâts et faire l’inventaire précis des familles sinistrées, un peu plus d’une trentaine, dont certaines ont tout perdu. L’OPH qui coordonne les moyens viendra en aide rapidement.

Aussi, le Vice-président, ministre du Logement et de l’Aménagement en charge des transports interinsulaires a déclaré « l’état de catastrophe naturelle ». L’arrêté sera pris demain, mercredi, lors du conseil des ministres (voir encadré ci-dessous). Les équipes de la Direction de l’équipement, des services techniques de la mairie et de l’OPH sont à pied d’œuvre, tandis que Moetai Brotherson a informé sur les réseaux sociaux que le président du comité d’organisation des Jeux Olympiques 2024, Tony Estanguet, lui avait assuré qu’il apporterait également son soutien aux habitants de la Presqu’île.

Certains défenseurs de l’environnement alertent par ailleurs les autorités sur ces importantes inondations qui pourraient êtres dues aux travaux qui ont débuté récemment dans l’embouchure de la rivière…

De nombreuses collectes de dons sont organisées sur les réseaux sociaux, pour un appel à la solidarité !

Avec communiqué


Adoption de l’arrêté constatant l’état de catastrophe naturelle à Teahupoo (mercredi 3 mai 2023)

Le Gouvernement réuni en Conseil des ministres a adopté ce matin l’arrêté constatant l’état de calamité naturelle des sinistres occasionnés par la crue exceptionnelle des rivières Tiirahi et Urihee, qui traversent la commune associée de Teahupoo, dans la commune de Taiarapu-Ouest le 1er mai 2023. Ce phénomène météorologique exceptionnel a provoqué une crue d’embâcle qui a occasionné de nombreux dégâts sur les biens, les habitations et les ouvrages publics situés aux abords des rivières concernées.

Les agents de la Direction de l’équipement, de l’Office polynésien de l’habitat (OPH) et de la Direction des solidarités, de la famille et de l’égalité (DSFE), se sont mobilisés dès le petit matin avec les services municipaux pour constater les dégâts et recenser l’ensemble des familles sinistrées, en considérant également les pertes en mobiliers et en appareils électroménagers.

De son côté la DSFE a recensé 65 personnes nécessitant une prise en charge, 11 maisons en location incluant 3 logements non habités, 2 snacks, 1 pension de famille, 3 patentés et 48 familles. Le pays va pouvoir mobiliser le fonds disponible pour faire face aux calamités naturelles.

29 familles n’ont subi aucuns dégâts majeurs sur le logement mais ont indiqué avoir besoin d’équipements (électroménagers et mobiliers).

En ce qui concerne les recensements opérés par l’OPH, l’estimation représente un besoin de 15 aides AAHI (bons d’aides en matériaux) pour un montant estimé à 30 millions Fcfp, et un besoin de 10 Fare pour un montant estimé à 115 millions Fcfp.

En parallèle, un retour d’informations a été sollicité sur l’ensemble des communes de la Polynésie française sur d’éventuels sinistrés dans leur périmètre suite au train de houle qui a affecté plusieurs archipels. Aucune d’entre elles n’a signalé de dégâts particuliers.

Communiqué

Laisser un commentaire

Partage