Retour

Voilà quatre mois que son voilier était à la dérive. Une équipe japonaise a finalement réussi à monter à bord et découvert le corps sans vie de ce marin aguerri qui avait quitté Papeete et mis le cap vers Nouméa.Photo mise en avant : Delphine Bossy/LNC

« C’est difficile, mais cela nous permettra de faire le deuil plus sereinement je pense », espère Émilie Tual, la nièce de Joël Lanilis, ce marin aguerri de 62 ans qui a décidé de larguer les amarres de son île natale, Ouessant pour un tour du monde en 2019. Voilà quatre mois qu’elle n’avait plus de nouvelle de lui et qu’elle se démenait pour faire la lumière sur le drame qui s’était produit.

Intervention japonaise

Le 14 octobre dernier, son oncle avait quitté Papeete, en Polynésie, pour rejoindre Nouméa, un port qu’il n’a jamais atteint. Son voilier semblait être à la dérive depuis le 19 octobre.

Lundi dernier, sa balise de détresse s’est déclenchée. Le voilier se trouve dans la zone d’influence des Japonais, ils ont donc décidé d’envoyer un patrouilleur sur place. Ils ont trouvé le corps sans vie de Joël Lanilis à bord. Des effets personnels ont aussi été récupérés, le journal de bord permettra peut-être de mieux comprendre ce qu’il s’est passé. Le corps est acheminé au Japon et sera rapatrié ensuite. La famille, elle, va enfin pouvoir se recueillir.

Source : Les Nouvelles Calédoniennes

Laisser un commentaire

Partage