Retour

La Cour de justice de la République (CJR) a relaxé Éric Dupond-Moretti, tout en pointant « une situation objective de conflit d’intérêts ». Pour rappel, le garde des Sceaux était soupçonné d’avoir profité de ses fonctions de ministre pour régler ses comptes avec quatre magistrats…

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Partage