Retour

Le second tour des élections législatives confirme la sanction de la population envers le parti indépendantiste au profit de l’alliance des autonomistes. En effet, le Tavini perd deux députés sur trois pour représenter la Polynésie à l’Assemblée nationale.

Par le décret n°2024-527 du 9 juin, les électeurs ont été convoqués pour élire les députés à l’Assemblée nationale. En Polynésie française, le second tour de scrutin a eu lieu ce samedi 6 juillet 2024 dans les 2e et 3e circonscriptions.

Le taux de participation définitif au Fenua est de 48,49 %.

Les résultats définitifs du second tour de scrutin :

Les résultats dans la 2e circonscription

Les résultats dans la 3e circonscription

Rejet de la population 

Le Tavini est ainsi sévèrement sanctionné en perdant deux députés sur trois, à savoir Tematai Le Gayic détrôné par Moerani Frebault (53,85 %), qui a gagné dès le 1er tour (lire notre article précédent), et Steve Chailloux (44,12 %) écarté par Nicole Sanquer (55,88 %).

La candidate bleue Mereana Reid-Arbelot (50,87 %) l’emporte quant à elle de justesse devant Pascale Haiti-Flosse (49,13 %).

Désavoué, le parti indépendantiste devra désormais tirer les conclusions de cet échec qui relève très probablement d’un rejet de la population, agacée par les dissensions internes et les divers courants idéologiques. Le président de la Polynésie française a d’ailleurs réagi hier soir en convenant qu’il est nécessaire de « clarifier les choses sur le processus d’accès à la souveraineté, sur un certain nombre de sujets sur lesquels on ne dit pas forcément la même chose, alors qu’on pense la même chose ». Cependant, Moetai Brotherson affirme qu’il « ne le prend pas comme un vote sanction » et s’est même dit convaincu, chiffres à l’appui, que « le Tavini renforce sa position de premier parti de Polynésie » avec 47 % face à la coalition autonomiste.

Laisser un commentaire

Partage