Retour

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) va faire une entrée en force à l’Assemble nationale, puisqu’Emmanuel Macron vient de perdre sa majorité à l’issue du second tour des élections législatives. Un beau résultat pour la coalition de gauche, terni par la montée de l’extrême droite.

Malgré un très bon score, avec 131 sièges pour la Nupes, Jean-Luc Mélenchon ne sera pas Premier ministre. Mais, les partisans de l’union de gauche peuvent se réjouir de la défaite indiscutable du Président Macron qui, avec 245 sièges, perd la majorité absolue (majorité à 289 sièges). Comme le souligne Le Monde, « ce qui les fait surtout hurler de joie, c’est l’annonce de la défaite de poids lourds de la Macronie face à des candidats de la Nupes : Christophe Castaner, Richard Ferrand, Amélie de Montchalin, balayés ».

« C’est une situation totalement inattendue, absolument inouïe, la déroute du parti présidentiel est totale », lance Jean-Luc Mélenchon à la tribune, un peu avant 21 heures. « Quel bon débarras, après M. Blanquer éliminé dès le premier tour, de voir éjecter l’éborgneur Castaner et l’injurieuse Montchalin. »

Quant à la percée du Rassemblement national (RN) qui rafle 89 sièges tout de même, défaite du camp républicain, « ce n’est pas celle de la Nupes », martèlent les responsables, selon Le Monde encore. Ainsi, pour l’écologiste Julien Bayou, « Emmanuel Macron a mis un signe égal entre nous et les adversaires de la République. Ils ont voulu éviter la défaite au prix du déshonneur, ce soir ils ont et la défaite et le déshonneur ».

Un carton dans les Outre-mer

Les électeurs d’Outre-mer ont choisi également d’envoyer de nombreux candidats de la Nupes à l’Assemblée nationale lors du second tour des élections législatives.

Les résultats :

. Un Grand Chelem en Polynésie (lire notre article ici)

. Trois députés Nupes sur quatre en Guadeloupe

. La gauche rafle la mise en Martinique

. Deux nouveaux députés en Guyane

. La Réunion : 6 victoires pour la Nupes sur 7 circonscriptions

. La majorité présidentielle en Nouvelle-Calédonie

. LFI battue de 19 voix à Saint-Pierre-et-Miquelon

. Ensemble ! à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

. Duel de la majorité à Wallis-et-Futuna, avec seulement 16 voix d’écart

Partage