Retour
Réservé aux abonnés

L’Association théâtrale Rêve de foin[1] anime le festival annuel « Nuits de rêve », qui se tient depuis vingt-deux ans, entre autres lieux, dans les jardins de la propriété de Flora et René-Jean Devatine en Auvergne (France). Cette troupe, créée il y a une vingtaine d’années par des étudiants ingénieurs de Lyon, a présenté cette année une création consacrée à la poétesse tahitienne originaire du Fenua Aihere, intitulée « Flora au cœur de l’océan ». Cette pièce a été jouée à deux reprises le 15 juillet dernier devant un public venu nombreux, d’abord à 5h20 du matin, à l’heure « où le soleil se couche à Tahiti et où les conteurs de réveillent », et en fin de journée estivale à 18 heures.
(Photo de Une : Flora Devatine, aux côtés de la troupe Rêve de foin)
 
Article dédié à Michèle de Chazeaux, originaire de ce pays qu’elle fit découvrir à Flora et René-Jean Devatine

Moulins de Blanlhac en Haute-Loire, arrondissement du Puy-en-Velay. C’est une terre de caractère, minérale et grise, faite de sucs volcaniques arrondis et érodés, c’est un paysage granitique de rochers et de pierres qui ont roulé comme torrents et rivières jusque dans la vallée. Ce sont des frênes, des merisiers, des aulnes et des sapins accrochant la brume de saison, aux pieds desquels serpentent de minces ruisseaux comme le Ran qui rejoint Blanlhac. Ils ont alimenté les hameaux dispersés, les lavoirs, les fermes aux toits de lauzes, ils ont abreuvé le bétail et faisaient jadis tourner d’antiques moulins à grains à roue horizontale, dont deux ont été maintenant restaurés …

Partage