Retour
Réservé aux abonnés

En 1975, presque en même temps que moi, qui venais d’émigrer dans le Pacifique Sud, un aventurier de la chanson avait décidé d’abandonner l’Europe et avait acheté L’Askoy pour se rendre plus lentement que moi en Polynésie. Jacques Brel, le grand Jacques, avait décidé de continuer son histoire d’amour (mot peut-être inutile ?) commencée avec Madly Bamy et de s’installer aux îles Marquises.

Le célèbre chanteur avait rencontré Madly lors du tournage du film de Claude Lelouch « L’aventure c’est l’aventure » avec une brochette d’acteurs formidables et avait craqué pour cette belle Antillaise. C’est donc en 1975 que le couple arriva à Hiva Oa pour s’y installer et vivre loin de tout. Pas tout à fait, car Jacques achètera un avion qu’il surnommera « Jojo », l’un de ses réels amis. Il s’envolera souvent vers la capitale Papeete pour un retour aux îles Marquises. A Tahiti, il achètera des livres pour s’occuper dans son île accueillante, la même que Paul Gauguin avait choisie par deux fois …

Partage