Retour
Réservé aux abonnés

Lorsqu’un groupe politique souhaite rallier un élu à son parti, il n’hésite pas à le lui faire savoir et sort parfois les grands moyens. Pour récupérer dans son camp Félix Tokoragi, le maire de Makemo, qui venait de démissionner, c’est une véritable « opération séduction » qu’a déployé le Tapura… sans réussir à conclure ! Désormais premier vice-président de A Here Ia Porinetia, Félix Tokoragi révèle en exclusivité à PPM les coulisses de ce jeu politique plutôt cocasse…   

L’affaire remonte en 2020. Félix Tokoragi, réélu maire de Makemo après un premier mandat en 2014, claque la porte de son parti, le Tapura Huiraatira. En « profond désaccord » et « ne se reconnaissant pas dans ses valeurs », Félix Tokoragi démissionne le 18 août 2020. Trois mois plus tard, le 13 novembre 2020, le Tapura sort alors les grands moyens et affrète un avion à destination de Makemo pour lancer une véritable « opération séduction » et tenter de convaincre le maire de l’île de rejoindre le groupe politique d’Édouard Fritch …

Partage