Retour
Réservé aux abonnés

INFO EXCLUSIVE ! Alors qu’un rapport de la Chambre territoriale des comptes (CTC) publié en 2020 a débouché sur l’ouverture d’une enquête judiciaire en 2021 pour des irrégularités graves concernant la gestion de la commune de Tumaraa, à Raiatea, dans le cadre de travaux subventionnés par la Polynésie française et l’État mais non achevés, le renvoi devant le tribunal correctionnel se fait curieusement toujours attendre. Pourtant, dans un courrier officiel récent que nous nous sommes procurés, le Pays exhorte le maire Cyril Tetuanui à régulariser l’opération de bétonnage de servitudes financée par la Délégation pour le développement des communes (DDC) et…

C’est un dossier très sensible pour ne pas dire explosif, qui reste depuis de longs mois dans le tiroir du procureur de la République, alors que les élections territoriales auront lieu le mois prochain. Il aura fallu attendre plus de deux ans et demi avant que le Présidence demande au maire Cyril Tetuanui la « nécessaire régularisation de l’opération de bétonnage de servitudes financée par la DDC, suite au rapport d’observations définitives rendu par la CTC sur la gestion de la commune de Tumaraa », publié mi-2020. En effet, dans un courrier officiel, daté du 14 décembre 2022 (voir document ci-contre), le Pays avertit l’édile qu’il va réclamer à sa commune le trop-perçu de la subvention donnée pour des travaux censés être achevés depuis 2015 mais non réalisés… Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour réagir ? De son côté, l’État qui a, lui aussi, cofinancé les travaux ne bouge pas. Selon nos informations, le directeur général des services (DGS) a pourtant envoyé une lettre dès décembre 2019 au maire de Tumaraa afin de pointer plusieurs « irrégularités découvertes dans le cadre d’opérations d’investissement et des marchés publics différents » au sein de sa commune (voir document ci-contre). Comment expliquer que M. Tetuanui n’a pas saisi la Justice ? Enquête au cœur de cette affaire qui semble embarrasser les autorités et dont le protagoniste, au casier judiciaire déjà bien rempli, est également le président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF), mais aussi le mari de Lana Tetuanui, sénatrice de Polynésie française depuis 2015 ; les époux étant tous les deux membres du Tapura, le parti politique dirigé par Édouard Fritch, le Président actuel …

image_pdfPDFimage_printImprimer

2 réflexions au sujet de “Enquête à Raiatea pour « détournements de fonds publics » dans la commune de Cyril Tetuanui : pourquoi l’affaire tarde-t-elle à être jugée alors que le Pays vient d’exiger d’être remboursé ?”

  1. Déjà deux fois condamné !
    La biographie de cet illustre élu, visible sur le site du SPCPF, est bien sûr vierge de ces informations.
    Maire de Tumaraa depuis 2001.
    Président du Syndicat de la Promotion des Communes depuis 2014.
    On peut s’interroger sur la motivation de nos édiles à le placer à la tête du SPCPF ainsi que sur celle des citoyens de Tumaraa !!

Laisser un commentaire

Partage