Retour

La galerie Winkler met en avant CRONOS & THS jusqu’au 6 décembre. Après un premier duo en 2017, les artistes se retrouvent une nouvelle fois pour une exposition commune. 

C’est une exposition étonnante voire détonante que la galerie Winkler nous propose de découvrir à travers une vingtaine d’œuvres. En effet, les univers de THS et CRONOS, s’ils sont très différents, se complètent facilement. 

D’un côté, l’acidité des thématiques de THS sur les sujets d’actualité (politiques, sociétaux…) traités par des assemblages de matières, de la bombe, des matériaux recyclés ou de la résine. L’artiste aime particulièrement interpeller le spectateur sur son quotidien. La facture très brute de son travail s’accorde parfaitement à l’abord critique de ses sujets. Un aspect « trash » qui signe l’identité de cet artiste atypique. 

De l’autre, l’œuvre très minutieuse de CRONOS qui allie la technique du portrait aux fonds texturés liés au street art. Une influence pop, très urbaine par le choix des couleurs et l’effet graffiti recherché. Le tout associée à une iconographie polynésienne traitée en noir. Le contraste qui en ressort est réussi. L’artiste aime mettre en scène des éléments de la culture polynésienne dans une composition contemporaine inspirée du monde du graffiti. 

Quelques œuvres communes à regarder avec des lunettes spéciales mettent la touche finale à ce duo insolite qui raviveront sans aucun doute les amateurs d’art à la recherche de sensations nouvelles. 

Avec communiqué

Partage