Retour

Gaya est de retour avec pas moins de 99 œuvres consacrées aux jeux traditionnels polynésiens, qui seront exposées du 29 avril au 7 mai, à la salle Muriavai de la Maison de la culture. L’artiste explique pourquoi il a choisi cette thématique sportive et culturelle dans cette nouvelle collection au style très enfantin.

« Dès la petite enfance, on marche, saute, court, lance, danse, escalade, nage… Finalement, on pratique des activités physiques depuis toujours. Partant de là, l’inspiration m’est venue de faire se rencontrer l’enfance et les sports traditionnels polynésiens dans l’art, le tout dans un style très enfantin.

J’ai donc créé 99 nouvelles créations en retrouvant, je pense, des maladresses de l’enfance, le côté pur et naïf… Il fallait un peu de courage, ne pas avoir honte de laisser des erreurs, créer sans se préoccuper de rien, ni des proportions, ni des perspectives, en laissant des maladresses ou des accidents, et surtout sans chercher à les corriger ! J’ai été dans la régression jusqu’à retrouver le plaisir de créer comme un enfant, aller à l’essentiel.

Comme disait Picasso : « Il m’a fallu toute une vie pour apprendre à dessiner comme un enfant. »

Au final, j’ai obtenu des images colorées et surprenantes, pleines d’anomalies, d’humour, de poésie. En fin de compte, cela restait encore très esthétique malgré tout. Je pense que le public saura apprécier et comprendre ma démarche artistique.

Encore une fois, cette exposition est très différente des précédentes.

Si d’une exposition à une autre, mes styles artistiques varient, c’est à cause de ma façon de travailler et de comment l’inspiration me vient. Je vois des images mentales de créations terminées dans ma tête, de différents styles, elles viennent spontanément et s’imposent à moi. Je dois alors les réaliser, c’est comme un impératif, une nécessité…

Je ne m’interdis rien donc, ni dans les formes, ni dans les techniques et je fais la part belle à la liberté de créer avant toute chose. J’aime la variété et j’aime que les gens soient surpris à mes expositions. »

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Partage