Retour

LIBRE OPINION – Un abonné de Pacific Pirates Média propose aux lecteurs de faire un petit calcul. Sachant que l’électricité de l’EDT va augmenter de 6,5 % (lire notre article ici) « en moyenne » (précision importante), mais que la hausse ne concerne que 56 % des clients d’EDT, les autres ne subissant aucune hausse, quelle va être la hausse réelle pour les 56 % qui la subissent ? Pour les « Nuls » en mathématiques, voici la réponse…

Pour les « Nuls » en mathématiques, la solution est :

Soit 1 le prix initial, (1+X) le prix final pour les 56 % qui le paient, on cherche X tel que :

(0,44 .1) + 0,56 (1+X) = 1,065  

Ce qui donne 1+X = 1,116 donc X = 0,116 ou 11,6 % soit en rajoutant les taxes (1,116 x 1,06) – 1,06 = 12,3 %

Mais quelle va être la hausse réelle pour les utilisateurs d’électricité domestique basse tension « classique » (tarifs P2 à P5, qui semblent largement les plus « matraqués » d’après la grille tarifaire jointe…) ?

En ce qui me concerne (tarif « classique », 6,6 KVA, 342 kWh par mois) la hausse va être de 12,4 % avant la TVA à 5 % et le 1 % CPS, qui augmentent de 6 % le total « énergie », 

soit (1,124 x 1,06) – 1,06 = 13,1 % 

Bonne chance aux vendeurs de voiture électrique en Polynésie française… Non seulement notre électricité est très « sale » mais en plus elle est (encore) plus chère (à cause du fioul).

Je crois que je vais rajouter quelques panneaux solaires, me payer une grosse batterie à crédit pour le soir et la nuit, et ciao l’EDT, ciao le fioul, bonjour le soleil !

Car en ces temps d’inflation, il n’y a que le prix du soleil qui n’augmente pas…

Isidore Platon

Partage