Retour

Tous les vendredis, retrouvez « L’essentiel de la semaine (LEDLS) » dans PPM, pour ne retenir que le principal de l’actualité…

Concours “Ocean Photographer of the Year” : Ben Thouard remporte le 1er prix

Le prestigieux concours britannique « Ocean Photographer of the Year » a désigné Ben Thouard photographe de l’année 2022. Le site Plongez ! évoque « l’incroyable image de Ben Thouard – magnifiquement composée et pleine de texture et d’action – montrant un surfeur luttant contre l’une des plus grosses vagues du monde, Teahupo’o, qui se traduit par “mur des crânes” ».

Organisé par le magazine Oceanographic, le concours « Ocean Photographer of the Year » a pour objectif de mettre en lumière la beauté de l’océan et les menaces qui pèsent sur lui.

Découvrez le palmarès de cette compétition :

Photographe de l’année 2022 – Ben Thouard

Un surfeur affronte les turbulences sous-marines créées par la « plus grosse vague du monde », Teahupo’o, qui se traduit par « mur des crânes ». Polynésie française.

2e prix – Katherine Lu

Une pieuvre montre ses magnifiques motifs et couleurs. Philippines.

3e prix – Brook Peterson

Un cormoran plonge à travers un énorme banc de poissons, créant une série de formes qui imitent celle d’un visage humain. États-Unis.


Transport aérien aux îles Marquises : signature de convention entre le Pays et Air Tahiti

Le Vice-président, Jean-Christophe Bouissou, et le directeur général de la compagnie Air Tahiti, Manate Vivish, ont signé une convention portant sur la Délégation de Service Public (DSP) du transport aérien interinsulaire des îles Marquises en Polynésie française, ce matin, à la Vice-présidence.

Cette signature de convention, fait suite à l’avis d’appel public à candidature remporté par la société Air Tahiti portant sur la desserte des aérodromes de désenclavement de Ua Pou et Ua Huka.

La date de début d’exploitation de la délégation est établie au 14 novembre 2022. La durée de la DSP est fixée à 44 mois. Le programme de vol de la compagnie propose le nombre de fréquences suivantes :

  • 6 fréquences hebdomadaires entre Nuku-Hiva et Ua Pou ;
  • 4 fréquences hebdomadaires entre Nuku-Hiva et Ua Huka ;
  • 4 fréquences hebdomadaires entre Ua Huka et Ua Pou.

Le programme de vol est construit avec un aéronef basé à Ua Pou afin de minimiser les charges d’exploitation. Air Tahiti affrétera la société Suisse Zimex Aviation qui basera un Twin-Otter d’une capacité maximale de 19 sièges. Air Tahiti proposera entre 15 et 17 sièges offerts en fonction des tronçons. Air Tahiti Zimex mettra en place un site d’entretien en ligne et un stock de pièces de rechange adéquat sur l’aéroport de Ua Pou, avec la possibilité d’utiliser le hangar situé sur l’aéroport de Hiva Oa de façon régulière et en cas de besoin.

Voir les détails dans le communiqué ci-dessous :


Le projet BIOMARINE de Faratea reconnu dans le cadre de l’innovation pour la transition écologique

Le projet BIOMARINE de Faratea, porté par la Direction des ressources marines (DRM) fait partie des six lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt Innover pour la transition écologique des territoires, lancé par l’association Transition Forum en mars 2022.

Ceci va permettre à la DRM et donc à ses partenaires, futurs exploitants sélectionnés de BIOMARINE (réunis autour du Syndicat des Aquaculteurs de Faratea, le SAFT), de bénéficier des éléments suivants :

–        la publication dans le journal La Tribune, partenaire de l’AMI, d’un article dans Time for Transition, publication semestrielle de l’association, et d’une interview sur son site internet ;

–        une rencontre avec les équipes de la Banque des Territoires et de Aqua Asset Management, partenaires de l’AMI ;

–        une invitation à l’édition de l’événement Transition Forum à Nice qui s’est déroulé du 28 au 29 septembre 2022, et à tous les évènements de networking associés ;

–        une participation à toutes les activités et initiatives de l’association Transition Forum, pendant un an.

L’association Transition Forum (https://www.transition-forum.org/) rassemble une communauté internationale de décideurs publics et privés engagés en faveur de la transition écologique. Elle met en valeur des solutions innovantes auprès de décideurs et d’investisseurs en France et à l’international, afin de favoriser la multiplication des projets à impact. Transition Forum travaille en partenariat avec la Banque des Territoires, Aqua Asset Management et La Tribune.

Lors de l’évènement Transition Forum 2022, c’est le pôle Mer Méditerranée (https://www.polemermediterranee.com/) qui a représenté le projet BIOMARINE pour la DRM et ses partenaires.

La zone BIOMARINE est un projet d’aménagement public d’infrastructures d’aquaculture communes sur une superficie de 33 hectares située à Faratea, et dans laquelle les parcelles seront louées à de futurs exploitants, présélectionnés sur les projets spécifiques suivants : crevette, holothurie, huître de roche, bénitier, larves de mouche, aliment aquacole.

L’objectif à terme est d’y développer des solutions fondées sur la nature, en s’appuyant entre autres sur des techniques de bioremédiation, récentes en milieu tropical. Pour ce faire, la DRM a lancé un projet d’algoculture cofinancé par PROTEGE (Fonds Européen de Développement).

Voir les détails dans le communiqué ci-dessous :


L’IFREMER fête ses 50 ans

Ancré dans l’océan Pacifique avec deux implantations en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer) est un partenaire scientifique référent dans le domaine des sciences marines et de la recherche, tant pour les collectivités, les acteurs socio-économiques que pour les partenaires internationaux du plus grand océan du monde.

Le Haut-commissaire a indiqué que « l’IFREMER est et doit continuer d’être à l’horizon 2030, dans le cadre notamment de la Stratégie d’innovation 2030 de la Polynésie française, un lieu privilégié où se rassemblent les savoirs et les compétences en matière de recherche de technologie et d’innovation sur le milieu marin ».

Lire le dossier de presse ci-dessous :


Le démantèlement des épaves de navires échouées sur Arutua enfin réalisé

« Après deux ans d’attente, grâce à l’action du gouvernement et des services de la Polynésie française, face à l’inaction des propriétaires en cause, les habitants peuvent à nouveau profiter d’un récif exempt de pollution », explique la Présidence dans un communiqué. Afin d’obtenir le remboursement des sommes engagées le Pays a activé la procédure d’exéquatur qui permet par la voie judiciaire et diplomatique de faire poursuivre les responsables par les juridictions de leur propre pays, en l’occurrence la Chine.

Et de détailler : « En montrant sa fermeté, le Pays entend rappeler à tous ceux qui exploitent des navires ou qui sont de passage dans les eaux polynésiennes, que la Polynésie n’entend pas laisser son territoire être un cimetière d’épaves et qu’elle ne restera pas sans réagir, prête à actionner tous les leviers à sa disposition, y compris la saisie conservatoire des navires comme elle l’a fait récemment à l’encontre d’un navire appartenant au propriétaire du thonier échoué à Anuanurunga qui n’avait pu récupérer son navire que moyennant une caution de 150 millions de francs. »

Lire le communiqué ci-dessous :


Compte-rendu du conseil des ministres

Découvrez en intégralité le compte-rendu du conseil des ministres du 5 octobre 2022 ci-dessous :


Réunion technique du Groupe des Parlements des Îles du Pacifique (GPIP)

La réunion technique du Groupe des Parlements des Îles du Pacifique (GPIP) s’est tenue mercredi dernier à l’assemblée de la Polynésie française, en présence des élus des parlements des Îles Cook, de l’Île de Pâques, de Nouvelle-Calédonie, de Nouvelle-Zélande, de Palau, de Tonga, de Wallis-et-Futuna, des Îles Salomon et d’une délégation du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Cette réunion a pour objectif de contribuer au suivi de la mise en œuvre des engagements de la Déclaration de Taraho’i – Pacte pour l’économie Bleue durable, pris lors de la Conférence du Groupe des Parlements des Îles du Pacifique qui s’était déroulée en septembre 2019 sur le thème de l’économie bleue durable.

Les travaux de la réunion technique se sont articulés autour de cinq thèmes :

–  le plastique ;

–  le traitement des déchets ;

–  la valorisation des ressources ;

–  la gestion des espaces de pêche et de la pêche illégale ;

–  les transports décarbonés.

Des ateliers de formation ont été également proposés par le PNUD afin de soutenir les actions des parlements dans la poursuite de leurs objectifs.


Fin de la grève des pompiers des aéroports des îles

Il était presque 18 heures dimanche dernier lorsque le protocole d’accord en neuf points a pu être signé entre le Vice-président, ministre en charge des Transports interinsulaires, et le secrétaire général de la FRAAP, Jean-Paul Urima. Les discussions ont débuté peu après 15H « dans un esprit constructif salué de part et d’autres, chacun étant conscient qu’il fallait trouver un accord pour sortir d’une grève qui a déjà un lourd impact avec près de 4 000 personnes bloquées dans les îles ».

Le point n°1 du protocole, qui restait en suspens, celui concernant les indemnités de sujétions, a fait l’objet d’un renvoi à la création d’une commission mixte qui sera chargée d’examiner les conditions d’attribution de cette prime en fonction de la classification des aéroports et des charges afférentes aux diverses responsabilités assumées par les pompiers. Il a été convenu que la grille de reclassement des aéroports sera discutée. Ce reclassement impactera de facto le calcul des indemnités par effet mécanique. La commission mixte paritaire, constituée de cinq représentants syndicaux et de cinq représentants des services du Pays, sera présidée par le Vice- président en charge des Transport interinsulaires.

Le syndicat a alors indiqué que la grève était levée à la signature même du protocole d’accord. Les pompiers ont repris leur travail normalement dès le lendemain matin, tandis que la compagnie Air Tahiti a déployé un programme de vols de nature à résorber progressivement la situation.

Avec communiqués

Partage