Retour

Tous les vendredis, retrouvez « L’essentiel de la semaine (LEDLS) » dans PPM, pour ne retenir que le principal de l’actualité…

Élections territoriales 2023 : le Vieux Lion éliminé du jeu politique

Le tribunal correctionnel de Papeete a condamné Gaston Flosse pour fausse déclaration de bail et inscription indue sur une liste électorale à Papeete, dans l’affaire du studio qu’il disait louer dans les locaux de son parti politique. Bien que son avocat compte bien faire appel, sa peine est assortie d’une exécution provisoire et ne sera pas suspendue. Inéligible donc aux prochaines élections territoriales de 2023, le Vieux Lion, 91 ans, a écopé de neuf mois de prison avec sursis probatoire de deux ans et d’1 million de Fcfp d’amende. Une condamnation de plus pour l’octogénaire, ancien président de la Polynésie française !


Signature de protocoles d’accords dans les services du Pays

Ce vendredi matin, plusieurs protocoles d’accord ont été signés dans le cadre du préavis de grève déposé dans plusieurs services du Pays par la FRAAP (Fédération de rassemblement des agents des administrations de Polynésie). Les signatures sont intervenues avec le secrétaire général de la FRAAP, Jean-Paul Urima, au ministère de l’Éducation avec Christelle Lehartel, au ministère de l’Économie et des Finances avec Yvonnick Raffin et à la Présidence avec le Vice-président Jean-Christophe Bouissou.


Le nouveau Haut-commissaire fait ses premières annonces

Arrivé de Paris vendredi dernier, Éric Spitz a pris officiellement ses fonctions lundi matin, par une cérémonie d’hommage aux soldats polynésiens morts pour la France, Avenue Pouvana’a a Oopa. La seconde étape se déroulait à la résidence à Tarahoi où le Haut-commissaire a prononcé une allocution pour dire dans quel état d’esprit il envisageait son rôle auprès des responsables polynésiens. Des mots simples et directs pour celui qui fut Secrétaire général du Haut-commissaire de 2008 à 2010 et qui connaît donc déjà un peu le Fenua : « Aimer pour comprendre, comprendre pour agir », en citant le premier gouverneur guyanais, Félix Eboué.

Lire son allocution ci-dessous :


Le Président du Pays invité à la Maison-Blanche

C’est un sommet historique entre les États-Unis d’Amérique et les Iles du Pacifique qui s’est tenu tour à tour à la Chambre de Commerce, au Capitol (congrès américain), au Département d’État (ministère des Affaires étrangères), pour terminer par un dîner à la Maison-Blanche en présence du Président de la Polynésie française, Édouard Fritch, aux côtés des 10 autres chefs d’État ou de gouvernement présents (Iles Cook, Etats fédérés de Micronésie, Fidji, Iles Marshall, Nouvelle-Calédonie, Papouasie Nouvelle-Guinée, Samoa, Tonga, Tuvalu et Iles Salomon). Les autres pays étaient représentés par leurs ambassadeurs aux États- Unis.

A la Chambre de commerce, les chefs d’entreprise réunis pour l’occasion ont indiqué qu’ils étaient prêts à identifier des opportunités de collaboration dans le Pacifique. Au Capitol, les dirigeants océaniens ont été accueillis individuellement, puis collectivement, par la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi qui a souligné avec force l’intérêt du Congrès américain pour un engagement américain plus fort dans l’Indo-Pacifique. Une mission bipartisane se rendra dans les pays du Pacifique dans les mois à venir et sera menée par le président de la commission des Affaires étrangères.

Au département d’État, le Président des États-Unis d’Amérique, Joe Biden, assisté du secrétaire d’État, Antony Blinken, a présidé une réunion au cours de laquelle il a fait plusieurs annonces dont la première stratégie américaine pour les îles du Pacifique, l’ouverture de postes diplomatiques à travers la région notamment Tonga et les Ïles Salomon. Il s’est livré à un plaidoyer fort de l’engagement renouvelé américain pour lutter contre le changement climatique.

Au cours de cette réunion Édouard Fritch a pu remercier le Président américain pour son invitation et a salué le réengagement américain en soulignant que la paix, la solidarité et l’unité sont essentiels afin de faire face aux défis humains ou naturels auxquels sont confrontés la région. « Nous sommes de petits pays et territoires terrestres, mais d’importants pays océaniques répartis sur le continent bleu du Grand Pacifique. La solidarité et l’unité sont les seuls moyens de résister aux adversités liées à l’homme ou à la nature telles que la pêche INN ou les catastrophes naturelles compte tenu des particularités de nos îles. Permettez-moi de saisir cette occasion pour me joindre aux pensées et aux prières des familles américaines qui ont été durement touchées par l’ouragan Ian. Cela montre une fois de plus à quel point les effets dévastateurs du changement climatique sont universels », a déclaré M. Fritch.

La journée s’est clos à la Maison-Blanche par un dîner avec l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement présents au cours duquel le Président Biden a démontré sa « proximité sincère » avec le monde océanien.


Problématique des dispositifs de concentration de poissons dérivants

Les dispositifs de concentration de poissons dérivants (DCPd) constituent un fléau pour la santé de nos océans. En effet, ces radeaux flottants se composent d’un ensemble d’équipements (matières synthétiques des radeaux, cartes électroniques, piles, batteries, bouées satellites) qui, une fois laissés à la dérive et donc à l’abandon, sont une source de pollution considérable pour l’environnement marin et terrestre de notre Pays.

Ces DCPd sont souvent utilisés par les pêcheries thonières à la senne afin de faciliter et d’accroître les captures via leur capacité à agréger les bancs de thonidés. Plus de 30 000 DCPd dans la zone tropicale du Pacifique Occidental et Central, et plus de 20 000 DCPd dans le Pacifique Est sont déployés.

Face à ces constats, la Direction des ressources marines (DRM) de Polynésie française a lancé plusieurs programmes d’études des DCPd et de leurs impacts afin de porter les résultats dans les instances internationales et militer pour une meilleure gestion de ces dispositifs.

Lire le programme détaillé dans le compte-rendu du conseil des ministres ci-dessous.


Compte-rendu du conseil des ministres

Découvrez en intégralité le compte-rendu du conseil des ministres du 28 octobre 2022 ci-dessous :


Ouverture de la 36e édition de la foire agricole

Organisée par la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL), cette nouvelle édition se déroulera jusqu’au 9 octobre prochain sur les plateaux de Outumaoro et a pour thème « Du fa’a’apu à l’assiette ».

Toutes les informations ci-dessous :


Le Salon du tourisme jusqu’au 2 octobre

Le salon se tiendra en présentiel jusqu’au 2 octobre pour le grand plaisir des professionnels du tourisme, et notamment ceux des archipels éloignés.

Avec communiqués

Partage