Retour
Réservé aux abonnés

La Russie de Vladimir Poutine a commencé à envahir l’Ukraine – dont le nom signifie Frontière – le 24 février 2022, après avoir provoqué de graves incidents dans le Donbass depuis 2014 où vit une communauté russophone. Ce qui ne devait être qu’une guerre-éclair va vraisemblablement se prolonger longtemps car l’Occident semble, enfin, se réveiller de sa myopie sur la Russie actuelle, découvrant enfin la terreur exercée par le pouvoir russe sur la population ses intellectuels et ses opposants. Le monde entier est surpris de la résilience ukrainienne et de la force du président Volodymyr Zelensky. Mais quelle fut l’histoire de ce pays jamais longtemps indépendant où l’identité nationale est pourtant forte, et quelle place tiennent dans cette guerre les écrivains ukrainiens ?

Une histoire politique douloureuse, une littérature en constante survie

L’histoire de l’Ukraine renvoie à une série de dominations (polonaise, russe, autrichienne, soviétique, etc.), au cours desquelles la langue locale a été réduite voire interdite, et à de très rares périodes de souveraineté où a pu se développer une littérature autochtone. La littérature ukrainienne, compte tenu de l’histoire, ne comprend que les œuvres en langue et dialectes ukrainiens car les œuvres produites en Ukraine mais en d’autres langues (russe, slave, polonaise…) ne sont souvent pas considérées comme autochtones …

Partage