Retour

Il aura effectué un passage-éclair à noter dans les annales ! Moins d’un mois et demi après la création de Ia Ora Te Nūna’a, son vice-président Marcel Tuihani a annoncé à la mi-janvier quitter déjà le nouveau mouvement politique formé autour de Teva Rohfritsch et Nicole Bouteau, dissidents du gouvernement. Celui qui était aussi l’ancien président…

« Marcel TUIHANI a cru bon de médiatiser, encore, encore et encore, son départ de Ia Ora Te Nūna’a. Mais maintenant on sait tous où il va ! Aucun suspens, aucune surprise puisque depuis quelques jours déjà les photos de l’homme perdu à la chemise verte, assis-debout aux meetings des rouges, circulaient sur les réseaux sociaux. Nous voici rassurés (ou pas), il vote ROUGE !

Mais que recherchait Marcel Tuihani en se frottant à Vaite Urarii en direct Live sur Tahiti infos ? Ia Ora Te Nūna’a tient à saluer la pertinence des questions posées par notre reporter vedette Vaite à Marcel, bien empêtré dans ses arguments nauséeux et ses caprices de place qu’il cherche encore à tout prix chez les autres. Marcel paraît bien désespéré de ne pas faire le « buzz » pour tenter d’exister pour ce qui restera un non-événement à Ia Ora Te Nūna’a, comme pour le quotidien des familles et des électeurs polynésiens. Marcel aux accents de brave conquérant serait-il finalement un clandestin vaniteux qui cherche à voyager sans effort sur le dos des autres ?

Les Polynésiens qui se sont intéressés à ses fabuleux récits ont bien compris que Marcel considère « ses amis » du moment comme des ânes qu’il faut chevaucher avec fougue puis renier avec bassesse. C’est aujourd’hui clair, Marcel va pouvoir retrouver ses anciens- nouveaux amis rouges, malgré sa chemise verte, ceux-là même qui l’avaient surnommé « l’ébéniste » pour son aisance à manier la langue de bois. S’il est un art qu’il maitrise c’est bien celui de parler sans jamais ne rien dire, ou peut-être de lui-même et de ses voyages fantastiques au pays des nuisibles.

Ia Ora Te Nūna’a lui souhaite un beau voyage et invite Marcel à parler de ses projets et de ses propositions pour le Pays plutôt que de critiquer ceux qui l’ont accueilli à bras ouvert. Non, nous n’attendons plus sa cotisation et son bulletin d’adhésion, ni ses supposées réflexions sur le thème de la culture et de la jeunesse qu’il prétendait piloter, ni les milliers de militants qu’il prétendait aussi amener au mouvement. Avis aux nouveaux hôtes de Marcel, le coucou est arrivé chez vous, merci de l’accueillir comme il le mérite.

Les 16 et 30 avril prochains, nous appelons à voter contre les caprices de Marcel et de ses amis rouges, contre les illusions de l’indépendance romancée, mais aussi contre une gouvernance et des comportements sans autre éthique ni valeur que celle de se maintenir à tout prix au-devant, sur le dos des Polynésiens. Les Polynésiens ne sont pas des ânes Monsieur Tuihani ! Nous appelons l’ensemble des électeurs à voter pour une nouvelle gouvernance, avec Ia Ora Te Nūna’a. »

Communiqué de Ia Ora Te Nūna’a

image_printImprimer/PDF

Laisser un commentaire

Partage