Retour
Réservé aux abonnés

Alors qu’il a reçu deux inspecteurs de la Direction générale des patrimoines et de l’architecture du ministère de la Culture, en mission au Fenua, le député Moetai Brotherson leur a exprimé sa crainte quant au projet de Centre de mémoire sur les essais nucléaires en Polynésie française. PPM l’a interrogé sur ce sujet explosif.

Cette mission d’inspection, organisée pour répondre à une demande du président M. Fritch, vise à apporter un appui scientifique et culturel au projet de Centre de mémoire sur les essais nucléaires porté par le Pays. Moetai Brotherson précise que « ces deux inspecteurs (Sylvie Le Clech, inspectrice « archives » et Pierre Pénicaud, inspecteur « musée ») sont issus du milieu culturel, pas de l’armée. Leur vision et leurs questions sont donc intéressantes à entendre ». Néanmoins, il ne cache pas ses craintes que ce centre de mémoire ne soit en fait qu’un prétexte, une « machine à laver les essais sales » pour nous les faire ressortir à nouveau « propres » …

Partage