Retour
Réservé aux abonnés

Suite à notre article relevant que la parité n’avait pas été respectée par la commune de Tumaraa lors de son dernier vote en juin 2023 (lire « Commune de Tumaraa, à Raiatea : la parité n’est pas respectée, mais l’État laisse filer… », le Haut-commissariat a répondu à nos interrogations.

« En mai 2023, le haut-commissaire est informé de la démission de huit adjoints au maire de Tumaraa pour la valider afin de la rendre effective. En juin 2023, la commune organise des élections et une délibération du conseil municipal est adoptée.

Dans le cadre de son contrôle de légalité, le haut-commissariat constate une irrégularité dans le résultat des élections et adresse au maire le 30 juin une lettre d’observations pointant le non-respect du principe de parité prévu au code général des collectivités territoriales et demandant le retrait de la délibération litigieuse. En réponse, le maire adresse un courrier au haut-commissaire le 06 juillet indiquant que les élections ont donné lieu au dépôt d’une seule liste de candidats, laquelle ne présentait pas un nombre égal d’hommes et de femmes, justifiant par-là que le principe de parité n’ait pu être respecté.

Aussi, au vu de la réponse de la commune et en tenant compte de l’esprit de la loi sur la parité dans la vie politique, le haut-commissaire n’a pas poursuivi sa demande de retrait de l’acte en question.  …

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Partage