Retour

Pierre Dargelos, inspecteur de l’Éducation nationale à la retraite, partage ses envolées lyriques avec les lecteurs de PPM. Dans ce court poème, dernier né, nous pouvons reconnaître la Corse de son premier poste, qu’il a « quittée en larme, l’ayant tant aimée ».

Infernaux paradis du paraître

petits pépins du Pacifique

sur le podium des corruptions

où vit ce peuple de gentils

lesté de trop de patenôtres

lourd de moraline et de bringues

mis en chemin d’obésités

et de métissages malins

livré à des affairismes divers

confiné par ses clercs

dans ses langues précaires

les privant des pouvoirs réels

Ô

mon peuple d’enfance

et de misère reconnues

candide aimable et résigné

témoin d’une exploitation multiforme

héritage continental ou endémique

où sont tes piroguiers d’élite

censés tracer

hors des sables instables

un chemin d’azur et de nacre ?

J’ai connu telle île d’ailleurs

digne de ses polyphonies

de granite et larme versée

de colère et calme colombe

où chaque parole donnée

valait un acte de notaire.

J’ai souvenir du paraître et de l’être.

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Partage