Retour

C’est un « jeudi noir » qui est attendu demain sur tout le territoire français, avec de nombreux secteurs qui seront impactés, notamment celui de l’Éducation et des Transports. Très remontées, les organisations syndicales appellent les agents de la fonction publique à faire grève et à manifester massivement contre le projet de réforme des retraites du Gouvernement, qui prévoit de repousser l’âge légal de départ à 64 ans. En Polynésie, une marche est également prévue, à partir de l’école To’ata jusqu’au Haut-commissariat.

Les syndicats appellent à une « mobilisation massive » des fonctionnaires d’État, ce jeudi 19 janvier, pour obtenir du Gouvernement le « retrait de son projet de reporter l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans et d’augmenter la durée de cotisation (à 43 ans) ».

La pétition lancée la semaine dernière par les huit principales organisations de salariés atteignait hier déjà plus de 450 000 signataires refusant une « réforme injustifiée, punitive et inégalitaire, qui interdira à plus de salarié.es de profiter de leur retraite ».

L’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) annonce fermement qu’elle n’acceptera « aucun recul », « ni 1 jour, ni 1 mois, ni 1 an de plus ! ».

En Polynésie, le rassemblement est prévu devant l’école To’ata vers 8h-8h30, puis la marche en direction du Haut-commissariat commencera à 9h30. Un sit-in est ensuite prévu devant le Monument aux morts.

On se souvient que plus de 600 fonctionnaires avaient déjà manifesté en 2019 à Tahiti pour un projet de réforme similaire. Demain, les écoles seront fermées et la circulation devrait être ralentie pendant la manifestation des fonctionnaires.

Partage