Retour
Réservé aux abonnés

EXCLUSIF ! Inquiété dans trois affaires, le maire de la commune de Tumaraa, à Raiatea, est convoqué par le tribunal correctionnel dans le cadre de son renvoi fixé au 30 janvier prochain. Dans une délibération que nous avons épluchée, le conseil municipal octroie la protection fonctionnelle à Cyril Tetuanui, ce qui signifie que les frais d’avocats de l’édile seront pris en charge par le contribuable… Elle n’est pas belle la vie ?

Le maire de la commune de Tumaraa, qui est aussi le président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF), devra se présenter à la barre à la fin du mois. Alors que son renvoi en correctionnelle a été fixé au 30 janvier 2024, le tāvana est déjà assuré que ses frais de justice seront pris en compte grâce à la protection fonctionnelle que lui a octroyée son conseil municipal par la délibération n° 152/CT/2023 du 8 décembre 2023. Et ce pour deux des trois affaires auxquelles il devra répondre : le harcèlement du responsable des services techniques et l’utilisation à des fins privées du bateau des sapeurs-pompiers. Pour rappel, Cyril Tetuanui est également soupçonné de détournements de fonds publics pour des opérations de bétonnage (lire nos différents articles : https://www.pacific-pirates-media.com/renvoi-en-correctionnelle-de-cyril-tetuanui-le-congres-des-communes-annule-a-tumaraa/)

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Partage