Retour

Tous les vendredis, c’est « L’essentiel de la semaine » !

Les principales mesures anti-inflation prises par le Pays

Le gouvernement a fait plusieurs annonces, mercredi dernier, à l’issue du conseil des ministres, pour lutter contre l’inflation.

  • La ministre du Travail et de la Solidarité, Virginie Bruant, a annoncé que le conseil des ministres a décidé de relever le Smig au 1er mai. Cette hausse applicable par effet automatique sera à minima de 2 %. Le conseil des ministres de la semaine prochaine arrêtera le montant exact de la réévaluation.
  • Concernant la hausse de l’indice des fonctionnaires, la ministre de l’Éducation et de la Modernisation de l’administration, Christelle Lehartel, a indiqué que celui-ci a été arrêté à 1,5 point, le faisant passer de 1 015 à 1 030, après discussion avec les organisations syndicales le 5 avril 2022.
  • Concernant la revalorisation des ANFA, Christelle Lehartel a également indiqué que les agents non-fonctionnaires de l’administration ont vu leur salaire revalorisé au 1er mars dernier. Cette décision résulte de l’application de la convention collective des ANFA qui prévoit un ajustement quasi automatique des salaires si l’indice du coût de la vie dépasse 2 %. L’augmentation est répercutée directement par la Direction du budget et des finances.
  • Pour lutter contre les effets de l’inflation, Virginie Bruant a aussi rappelé que le conseil d’administration de la CPS a voté mardi matin un avis favorable à l’augmentation de 2 % des pensions de retraites relevant de la tranche A au 1er mai prochain. 

Ces « efforts » du Pays, dont l’objectif est de « préserver le pouvoir d’achat », seront-ils suffisants pour constituer un bouclier anti-inflation et limiter les effets inflationnistes de la crise actuelle ? La population reste dubitative…

Le Vice-président et Virginie Bruant ont également commenté la courbe de l’indice de l’emploi salarié marchand, publié par l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF) la semaine dernière. La ministre a souligné qu’il aura fallu deux années pleines pour que l’indice de « l’emploi salarié marchand » mesuré par l’ISPF retrouve son niveau d’avant crise. Les derniers chiffres publiés la semaine dernière pour le mois de février 2022 montrent un indice en hausse de +1 % sur un mois, pour grimper à -0,4 % de son niveau de février 2020. « Ces données nous rendent confiants dans la reprise économique et dans les effets du plan de relance qui porte ses fruits », assure le gouvernement.

Secteur maritime : des opérations de démantèlement en cours

Le Vice-président Jean Christophe Bouissou en charge du Transport maritime interinsulaire a rappelé que l’opération concernant le démantèlement du thonier Shen Gang Shun 1 échoué à Arutua va enfin pouvoir commencer. Cette opération coûtera au Pays 363 millions de Fcfp !  C’est un montant considérable. L’opération durera entre quatre et cinq semaines selon les conditions météo et la houle qui peut affecter la stabilité de la barge.

  • Les équipes vont d’abord effectuer des repérages à bord pour extraire les gaz emprisonnés qui résultent de la putréfaction des poissons restés en cale, qui n’avaient pas pu être retirés lors de la première tentative de sauvetage. 
  • Ils vont aussi extraire encore ce qui peut l’être, cloisons, mobiliers, ustensiles divers, etc. et s’assurer qu’il ne reste plus de risque de pollution.
  • L’équipe va d’abord rechercher les réserves de carburants logés dans les cloisons et les planchers, pour transférer les carburants restants. Elle mettra tout autour un barrage antipollution absorbant pour parer à toute fuite accidentelle.
  • Ils vont ensuite retirer les moteurs, les câbles, les réseaux, etc.
  • Puis les équipes procéderont au découpage du navire selon des tracés déterminés par le maître de sauvetage. Le navire sera découpé en une dizaine de morceaux, tractés sur la barge, la suite des opérations de découpage se faisant sur la barge, au sec.
  • Les déchets seront amenés par la barge à Curaçao pour traitement.

Concernant enfin le Ping Tai Rong 49 échoué à Anuanurunga depuis le 23 juillet 2021.

  • Les opérations de dépollution ont commencé et le navire Taporo 8 est arrivé des Gambier dimanche matin au port de Papeete avec à son bord les premiers déchets récupérés sur le thonier.
  • Il est arrivé avec les big bag et d’autres déchets du navire. Lundi ces déchets ont été rechargés par le prestataire qui agit sur cette opération, à savoir la société Palascz.
  • Le gouvernement l’a dit et le redit : « il ne laissera pas la Polynésie devenir un cimetière à bateau, qu’ils soient locaux ou étrangers ; ils doivent assumer leur responsabilité ». Il est passé à l’action en saisissant pour la première fois un thonier de passage à Tahiti, le Ping Tai Rong 316, appartenant à l’armateur du thonier Ping Tai Rong 49 échoué à Anuanurunga depuis le 23 juillet 2021.
  • La justice a fait droit en octobre 2021 à la saisie du Pays et l’armateur a dû s’acquitter d’une caution de 150 millions de Fcfp, qui servira à « financer les opérations de déséchouement du navire, dans l’hypothèse où le Pays devrait une nouvelle fois se substituer au propriétaire défaillant et assurer à ses frais le coût des opérations de démantèlement ». Pour l’heure, le propriétaire n’a fourni aucun plan d’action.

Le compte-rendu du conseil des ministres

Découvrez l’intégralité du compte-rendu du conseil des ministres du 20 avril ci-dessous :

Calendrier des manifestations culturelles 2022

Ci-dessous le calendrier des manifestations culturelles sociales et de loisirs pour l’année 2022 :

Naea Bennett aurait-il été favorisé par la mairie de Arue ?

Après l’affaire des fausses procurations, une nouvelle plainte aurait été déposée par l’ancien maire de la commune, Philip Schyle, selon nos confrères de La Dépêche de Tahiti, pour « favoritisme et prise illégale d’intérêt » contre Teura Iriti et Yolande Bennett. M. Schyle reprocherait que cette dernière, la mère de Naea Bennett, fraîchement nommé ministre de la Jeunesse et de la Prévention contre la délinquance, en charge des Sports, ait favorisé son fils pour des prestations dans la commune, passant outre les règles concernant les passations de marchés. L’avocat de M. Schyle évoque la signature de contrats pour une somme totale s’élevant à environ 2,5 millions de Fcfp.

La maire de Arue, Teura Iriti, aurait assuré en avoir parlé à son conseil municipal et obtenu son accord, et aurait également précisé que Yolande Bennett n’avait pas participé au vote de la délibération. La justice en jugera, mais il semblerait qu’au-delà de la guerre des tranchées entre ancien et nouveau tāvana, Naea Bennett, ex-leader des Tiki Toa, champions de beachsoccer, s’enfonce à peine promu ministre dans les sables mouvants…

Fakarava : les votes du 1er tour des présidentielles annulés

Dans la commune de Fakarava, les voix exprimées au premier tour de l’élection présidentielle ont été invalidées par le Conseil constitutionnel, qui a constaté « un tract agrafé à certaines enveloppes adressées à chaque électeur contenant les déclarations des candidats et les bulletins de vote à leur nom ». Ainsi, les 635 votes ont été annulés ! Pour mémoire, Emmanuel Macron était arrivé en tête avec 312 voix soit 49,13 %… On se demande comment une telle situation peut encore arriver de nos jours ? N’y a-t-il pas de contrôle pour éviter ce genre de fraude ? 

Il n’en fallait pas plus pour que le député Moetai Brotherson nous fasse une piqûre de rappel sur des pratiques pas si lointaines que ça :

« Quand je vois ce qui se passe dans certaines communes Tapura Huiraatira aujourd’hui, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’au final : ils sont tous issus de la même école politique.

Les images « orange » sont des images d’archive de 2004. Vous vous souvenez ? Les plus jeunes peut-être pas…

Les élections aux IDV avaient été annulées à cause de la… couleur des rideaux du bureau de vote à Mahina jugés « trop bleus » par l’Etat alors que, au même moment à Tumara’a, ça votait direct en t-shirt Tahoera’a, jusque dans l’isoloir sous le regard « bienveillant » du tavana…

Quand on observe un peu partout l‘utilisation abusive de CAE, de bons de matériaux, de fare OPH, juste avant chaque élection, on se dit que Edouard Fritch et son équipe ont très bien retenus les leçons apprises auprès de leur ex-mentor. »

Avec communiqués

Partage