Retour

Le Polynésien Kauli Vaast a signé une performance historique en finissant second, face au Brésilien Miguel Pupo. Côté femmes, la locale Vahine Fierro s’est inclinée en demi-finales, tandis que l’Américaine Courtney Conlogue a remporté la compétition sur la vague légendaire de Teahupo’o.

Les meilleurs surfeurs de la planète se sont donné rendez-vous à Teahupo’o, la « mâchoire », pour la Outerknown Tahiti Pro 2022, dixième et ultime étape du circuit mondial. Pami l’élite de la glisse, trois Polynésiens concouraient sous le drapeau français : Michel Bourez et Kauli Vaast chez les hommes, ainsi que Vahine Fierro chez les femmes. Les deux derniers ont en effet bénéficié d’invitations (« wild cards ») à participer à cette compétition professionnelle internationale.

Côté femmes, Vahine Fierro a réalisé un superbe parcours en se hissant jusqu’aux demi-finales où elle a manqué de réussite face à la Porto-Ricaine Brisa Hennessy, qui elle a été sortie en finale par l’Américaine Courtney Conlogue. Vahine a ainsi obtenu une troisième place méritée : une performance jamais égalée par une sportive locale…

Côté hommes, Michel Bourez a été éliminé lors des repêchages face au N° 2 mondial Ethan Ewing d’origine australienne. Ce ne sera pas encore pour cette fois pour le malheureux Spartan qui voudrait tant mieux faire sur ses terres natales.

Le prince Kauli Vaast a mangé le « King » !

Mais le jeune prodige Kauli Vaast a porté haut les couleurs du Fenua et de la France en survolant les séries devant ces différents adversaires médusés, signant de magnifiques vagues longues et tubulaires. Le prince de Teahupo’o semblait avoir mangé du lion ; il a même mangé le « King » en demi-finales et éliminé Kelly Slater, 11 fois champion du monde… Le Tahitien a ensuite affronté en finale le Brésilien Miguel Pupo, qui a enchaîné de très beaux scores. Si Kauli n’a rien lâché, il s’est incliné devant un public survolté. Il peut être vraiment fier du chemin accompli. Historique, sa prestation restera dans les annales !

Mauruuru roa à tous les athlètes pour le beau spectacle offert dans de belles conditions. Vivement l’année prochaine, puis les JO de Paris 2024, avec les épreuves de surf dans la mythique passe de Havae !

Partage