Retour
Réservé aux abonnés

Cet article est une reprise un peu « étoffée » d’une courte intervention que j’ai faite en mai 2021 aux côtés de trois autres intervenantes (Simone Taema Grand, Michèle Lewon et Corinne Raybaud) dans le cadre d’une conférence sur le thème du voyage dans la littérature polynésienne organisée par l’association Tāparau à la Maison de la culture. Il est dédié à la mémoire du poète Patrick Araia Amaru qui nous a quittés brutalement en2018 à l’âge de 60 ans.

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Partage