Retour

« C’est avec gravité » que Jean-Marc Regnault, historien, auteur et contributeur régulier de PPM, a écrit un opuscule intitulé Ne vous laissez pas submerger par le monde qui vient – Changements de paradigmes en Asie-Pacifique. L’ouvrage, qui paraîtra à Tahiti vers le 10 novembre (Api Tahiti Éditions), appelle à « une prise de conscience indispensable ».

« Il m’a semblé nécessaire d’attirer l’attention de chacune et chacun d’entre nous sur les profonds changements qui affectent notre région (en moins de trois ans) et qui font que, désormais, il faut repenser notre environnement, nos façons de penser et faire des choix drastiques », explique Jean-Marc Regnault.

En lanceur d’alerte, il « insiste sur le fait que devant les dangers actuels, il ne faut pas se défendre avec les armes d’une guerre ancienne » afin de « ne pas avoir une guerre de retard ». Pour l’auteur : « Quels que soient notre Histoire et nos combats, désormais il s’agit de préserver ce que nous avons de plus cher : la liberté. »

La liberté, une exigence de l’humanité

Il analyse encore : « En Océanie, un nouveau paradigme surgit. Il s’agit désormais de défendre la paix, les libertés et la démocratie. » Et de se confier : « Pour moi qui ai eu l’occasion de visiter autrefois ma famille qui vivait de l’autre côté du rideau de fer, la liberté fait partie des exigences de l’humanité. On oublie trop souvent à quel point elle est importante. J’achève du reste mon analyse par cette phrase : On reconnaît la liberté au silence qu’elle laisse en partant.»

Composé d’une quarantaine de pages, l’opuscule est plutôt dense et offre ainsi une synthèse fort intéressante du « nouveau monde » dans lequel nous entrons. J-M. Regnault sera présent au Salon du livre de Papeete, du 17 au 20 novembre (stand Api Tahiti Editions). Les lecteurs de PPM ont pu lire en avant-première dans nos colonnes, depuis le mois de septembre, quelques extraits et un autre article est prévu en décembre.

Pour (re)lire les articles, cliquez sur les liens ci-dessous :

. Nous entrons dans un monde nouveau (1) – Ne pas être en retard d’une guerre

. Nous entrons dans un monde nouveau (2) – La double (ou triple) peine climatique

. Nous entrons dans un monde nouveau (3) – Géopolitique et géostratégie s’invitent dans des perspectives déjà peu réjouissantes

Partage